• Les terres ingrates du Nebraska, glacées en hiver, caniculaires en été, soumises à de violentes tempêtes. Des voix féminines y résonnent et s'entremêlent, défiant le temps perdu tout autant que l'avenir.
    Il y a Cora, qui épouse un fermier au début du XXe siècle.
    Il y a Madge, leur fille, et Sharon Rose, élevées comme des soeurs.
    Madge qui devient une femme de la campagne dure à la tâche, désireuse de se marier.
    Et Sharon Rose qui part étudier à Chicago, observant de loin la vie de la famille et de la ferme qui continue sans elle.
    C'est l'époque où arrivent le téléphone, le réfrigérateur et la télévision - la modernité. C'est l'époque où le monde, leur monde, change.

    /> Paru en 1980, Chant des plaines n'avait jamais été traduit dans notre langue. Les lecteurs français pourront dorénavant découvrir l'écriture éblouissante de Wright Morris, capable d'embrasser l'immensité des paysages comme l'intimité sensible de ces femmes fortes.

  • Le crocodile vagit, le grillon craquette, l'hyène rit, la mésange zinzinule, le criquet stridule... Que cachent ces sons ? Peut-on percer leurs mystères ? Que peuvent bien se raconter les animaux ? Du Brésil à la mer du Nord, de la jungle amazonienne aux étendues glacées de l'Arctique, des pleurs des petits crocodiles aux joutes sonores des éléphants de mer, le biologiste Nicolas Mathevon, spécialiste de bioacoustique, dévoile la diversité des vocalisations animales. Avec lui, nous apprenons comment ces langages leur permettent d'exprimer leurs émotions, de choisir un partenaire, de ruser, de savoir qui domine et qui se soumet, de marquer son territoire, d'appeler à l'aide...

  • Qu'est-ce que le cante jondo ? García Lorca, infatigable passeur de l'Andalousie profonde, tâche d'y répondre dans une conférence mémorable. La siguiriya gitane constitue le modèle fondamental du cante jondo, qui désigne les plus ancestrales chansons du répertoire andalou.

    La force lumineuse du propos de García Lorca tient dans sa capacité à ne pas voir dans le cante jondo une curiosité folklorique mais bien une authentique manifestation de la plus pure poésie : une poésie anonyme et populaire, forgée au fil des siècles. L'Andalousie se révèle un véritable magma lyrique, où les vers des poètes espagnols bouillonnent dans le même creuset que les poètes persans et arabes.

    García Lorca réussit ainsi le tour de force de proposer une véritable leçon d'histoire, de musique, et de poésie.

    Né en Andalousie en 1899, Federico García Lorca est sans conteste le plus grand poète espagnol contemporain. Il étudie le Droit et les Lettres à l'université de Grenade. Installé à Madrid, il côtoie Dalí, Buñuel... Il ne devient célèbre qu'en 1927, avec la publication des Complaintes gitanes. Il rejoint Grenade au début de la guerre civile. Bien qu'exempt de toute action politique, il est fusillé, probablement à cause de ses critiques envers les gardes civils de Franco.

  • Le Père Noël a été assassiné juste avant le goûter d´enfants organisé par l´hôtel de luxe envahi de touristes, alors s´il vous plaît, commissaire, pas de vagues. C´est mal connaître le commissaire Erlendur. Déprimé par les interminables fêtes de fin d´année, il s´installe à l´hôtel et mène son enquête à sa manière rude et chaotique. Les visites de sa fille, toujours tentée par la drogue, ses mauvaises fréquentations, permettent au commissaire de progresser dans sa connaissance de la prostitution de luxe, et surtout il y a cette jolie laborantine tellement troublante qu´Erlendur lui raconte ses secrets. Le Père Noël était portier et occupait une petite chambre dans les sous-sols depuis vingt ans, la veille on lui avait signifié son renvoi. Mais il n´avait pas toujours été un vieil homme, il avait été Gulli, un jeune chanteur prodige, une voix exceptionnelle, un ange. Le 45 tours enregistré par le jeune garçon, cette voix venue d´un autre monde, ouvre la porte à des émotions et des souvenirs, à des spéculations de collectionneurs, à la découverte des relations difficiles et cruelles entre les pères et les fils. Un roman dense et fort qui émeut profondément. Ce roman a obtenu le Prix Trophée 813 (2007) et le Grand Prix de Littérature Policière Roman étranger (2007).

  • À quoi ça tient l'existence ? À une bulle d'air. Une note de musique. Aux amis et aux compagnons d'infortune. À l'imagination. Au combat de chaque jour. Ce combat, Nola le mène depuis qu'à la suite d'une opération à l'hôpital ses jambes ne répondent plus correctement. Mais elle n'est pas seule : dans sa tête, il y a un clown, un avion avec un pilote, et un soldat. Ensemble, à l'assaut de la vie !

  • Au Québec, sur les bords du lac Saint-Jean, en 1928. Pendant que de nouvelles crues dévastatrices frappent les propriétés des riverains installés sur le pourtour de cette véritable mer intérieure, Emma Cloutier est retrouvée noyée près de la ferme ancestrale.Ce deuil cruel sème la discorde et le mensonge dans la famille Cloutier, surtout lorsque Jacinthe, la soeur aînée de la victime, tente de comprendre ce qui s'est réellement passé. Menant sa propre enquête, elle découvre peu à peu les sombres secrets que préservait jalousement Emma, institutrice à l'allure si sage, que tous croyaient bien connaître... Après le formidable succès  de la saga L'Orpheline des neiges, Marie- Bernadette Dupuy nous entraîne dans un nouveau tourbillon de passions et d'aventures dans les décors fabuleux du Canada.

  • « Célébrer le dimanche en se rassemblant, en répondant à l'appel qui nous est fait n'est pas, pour l'Église, pour chacun des membres qui la composent, une activité parmi d'autres. C'est un choix qui est un marqueur fort de l'identité chrétienne. Le dimanche est le jour du Seigneur par excellence, le jour où les chrétiens se réunissent pour célébrer la résurrection du Christ. » [Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, préfacier.] L'année liturgique 2016-2017 en un volume : liturgie de la messe, prières liturgiques, lectures bibliques tirées du nouveau Lectionnaire, introductions, indications pour les animateurs, « Chanter, prier, célébrer », calendrier liturgique, fêtes à souhaiter, textes pour la méditation, prières du chrétien...

  • Nunavut, fin des années 1970. Dans ce territoire isolé du nord du Canada, la rudesse de la nature et du froid est redoublée par le mépris dans lequel sont tenus ses habitants, les Inuits.
    Une adolescente grandit. Elle connaît l'amitié, l'amour parental, l'art du camouflage et de la survie. Elle connaît l'ennui et l'intimidation. Les ravages de l'alcool, la violence sourde, la menace des hommes, le courage d'aimer les petites peurs. Elle connaît le pouvoir des esprits. Elle scande en silence la puissance brute, amorale, de la glace et du ciel.
    C'est l'histoire d'une fille qui devient femme, en s'appropriant son corps, sa culture, sa voix.
    Croc fendu chronique les jours terribles d'un village écrasé sous le soleil de minuit. Mêlant descriptions hallucinées et plongées intimistes, ce portrait d'une héroïne inoubliable nous pousse à reconsidérer la différence entre le bon et le mauvais, l'animal et l'humain, le réel et l'imaginaire.

  • Pour apprendre à poser sa voix, cet ouvrage de référence, conçu par un expert, délivre une méthode complète, illustrée d'exemples et enrichie d'exercices sous forme de pistes audio à télécharger. Véritable cours de technique vocale, précis, opérationnel et documenté, il décrypte les mécanismes de la voix en les émaillant d'anecdotes historiques et de dessins anatomiques pour décrire la production du son. Abordant successivement le souffle, la mélodie, le rythme, il consacre une partie entière à la prise de parole.

     

    Cette nouvelle édition est augmentée de deux parties inédites. La première est dédiée à la psychophonétique ; elle présente la voix comme un outil de décryptage pour mieux cerner la personnalité et le parcours de son interlocuteur. La deuxième décrit la méthode Hervé Pata (désinhibition et amélioration accélérée de la voix parlée), destinée à tous ceux et toutes celles qui souhaitent améliorer leurs interventions en public ; elle concerne aussi bien la communication verbale que non verbale.

     

    HERVÉ PATA est professeur de technique vocale, formateur, consultant et conseiller auprès de dirigeants d'entreprise et de responsables politiques. Auteur d'une méthode d'amélioration de la voix parlée, il est aussi compositeur et maître de conférences à Sciences Po Paris.

  • " La voix est la musique qui nous relie aux autres. Un instrument dont nous pouvons tous apprendre à jouer. "

    Rares sont ceux qui, entendant leur voix enregistrée, la reconnaissent – encore plus rares sont ceux qui l'apprécient. Cette " étrangère qui nous ressemble " nous identifie pourtant aux yeux des autres plus sûrement que notre silhouette. Quelques mots et nous savons à qui nous avons affaire : la voix est une empreinte fidèle.

    Notre voix, nous ne la connaissons pas ; nous ne la travaillons pas ; nous n'en jouons pas. Elle est pourtant un instrument extraordinaire. Permettant de combler l'écart entre notre perception et la réalité – et ainsi se donner à entendre comme on se donne à voir –, elle est aussi " ce qui relie l'âme et le corps ".

    Ancienne artiste lyrique, diplômée en philosophie et coach en technique vocale et prise de parole, Perrine Hanrot nous propose un voyage scientifique et littéraire autour d'un sujet trop peu exploré. Une réflexion menée à voix douce, un voyage envoûtant accompagné d'exercices pratiques pour apprendre à reprendre son souffle, à s'entendre et à se faire entendre.

    -------------------------------------

    LA PRESSE EN PARLE

    " À la fois ludiques et scientifiques, des expériences vocales sont proposées tout au long de l'ouvrage pour une mise en pratique instantanée. Un voyage sensoriel à la découverte des mystères de la voix. Étonnant et addictif. "
    Librairie Mollat, coup de cœur de Candice Le Mao

    " Riche corpus judicieusement assorti d'un cahier d'exercices qui permettra au lecteur d'apprivoiser et développer sa propre voix... "
    Francis Benoît Cousté

    " Un livre passionnant et très complet. "
    RFI

    " Pourquoi détestons-nous notre voix? Pourquoi, parfois, la perdons-nous sous l'effet d'une forte émotion? Pourquoi une extinction de voix peut-elle se révéler si angoissante ? Perrine Hanrot, ancienne chanteuse lyrique et "professeure de voix", répond à ces questions et à bien d'autres. Son livre nous révèle le lien qui unit notre psychisme et cet organe sublime dont nous oublions souvent l'existence dans la vie de tous les jours. Pourtant, quelle merveille! " Christilla Pellé-Douel,
    Psychologies Magazine

  • Théogonie

    Hésiode

    Ses premiers enfants, le grand Cronos les dévorait, dès l'instant où chacun d'eux du ventre sacré de sa mère descendait à ses genoux. (v. 459-460)

  • Nous utilisons notre voix tous les jours, mais la connaissons-nous vraiment ?Découvrez dans ce petit livre illustré de nombreux schémas comment fonctionne la voix, comment en prendre soin, comment l'utiliser au mieux selon vos besoins grâce à des exercices de posture et de découverte de la voix.

  • Leonard Cohen inspire un respect rarement réservé à un artiste encore vivant. Et alors qu'il continue de créer une musique hors du temps, Liel Leibovitz invente un nouvel art de la biographie. De "Suzanne" à "Everybody Knows", il livre les sources d'inspiration du chanteur et recompose le puzzle d'une vie spirituelle, dans une véritable biographie philosophique. Du judaïsme au bouddhisme, de la poésie canadienne au rock'n'roll, il nous plonge dans une quête de sens et décrit la manière dont Cohen est devenu une star jamais égalée, mais aussi un véritable prophète. Reclus sur l'île d'Hydra avant de se consacrer au bouddhisme, Cohen échappe au cliché de la rock star. Mêlant anecdotes, analyse et contexte, ce portrait parvient à émouvoir, ce dont Leonard Cohen himself a convenu.

  • 1987. Cinq jeunes femmes autour d´un piano, cinq survivantes du naufrage de l´Empire colonial portugais, elles sont là pour chanter. Il y a Gisela, qui les a convoquées et va mettre toute son audace et son énergie à leur transformation en un groupe vocal qui enregistre des disques et se produit sur scène. Il y a les deux soeurs Alcides, Maria Luísa la mezzo-soprano et Nani la soprano, qui sortent du conservatoire. Il y a Madalena Micaia, The African Lady, à la sublime voix de jazz, noire et serveuse dans un restaurant. Il y a enfin la plus jeune, Solange de Matos, dix-neuf ans, qui découvre la vie et la ville. Elle n´a pas une grande voix mais un grand talent "pour les petites choses", elle compose des paroles de chansons inoubliables qui feront la gloire du groupe. Puis il y aura l´amour aérien et ambigu du chorégraphe international João de Lucena.

  • L'inquiétude est le nom que nous donnons à ce siècle neuf, au mouvement de toute chose dans ce siècle.
    Paysages ! Villes ! Enfants ! Voyez comme plus rien ne demeure. Tout bouge et flue. Paysages ! Villes ! Enfants ! L'inquiétude est entrée dans le corps du père qui attend son fils, comme elle s'est glissée, un jour, dans le corps des choses. C'était hier. C'est aujourd'hui. Ce sera plus encore demain. L'inquiétude de l'espèce, des espèces, et de la Terre que l'on croyait si posée, qui ne cesse de se manifester à nous, sous un jour de colère, au point qu'on la croirait froissée ou en révolte.

  • Chaque danse a un nom, un pas, une histoire, un chant et une symbolique. Chez les Indiens d'Amérique, l'expression musicale, jouée ou entonnée, épouse le domaine du surnaturel. Il y a des chansons pour soigner des malades, d'autres pour générer la pluie, d'autres encore entendues en rêve. Quasi toutes sont dotées de pouvoirs magiques. La musique est une langue secrète, connue des seuls initiés. La rareté des mots en attestent, comme la prolifération des vocalises au son de la flûte, du tambour ou des crécelles. L'auteur décrit l'organisation sociale de chaque tribu, les croyances, les cérémonies et les instruments fabriqués dans le bois, la corne ou la carapace de tortue. Une civilisation entière apparaît sous nos yeux, avec ses rites secrets, ses incantations et ses danses.
    La version pdf de cet ouvrage contient de nombreuses illustrations noir et blanc.

  • La première biographie non officielle consacrée à la chanteuse, qui révèle les secrets qu'elle n'a jamais voulu dévoiler.
    En 1972, trois ans après son premier 45 tours, paraît Amoureuse, un album produit à l'américaine, en rupture avec la variété traditionnelle. Grâce à sa voix au vibrato reconnaissable, Véronique Sanson, 23 ans, impose un style.
    Depuis un demi-siècle, à la fois conquérante et fragile, rockeuse et classique, elle chante l'émoi amoureux, le désir de la fugue, le mal de vivre, les paradis artificiels... Ses chansons en forme de confessions composent une oeuvre majeure.
    Son personnage a deux facettes. Si " Véro " est une musicienne au talent reconnu, elle est aussi une femme imprévisible, qui se grise à la " douceur du danger ".
    Fruit d'une enquête menée auprès de proches et collaborateurs, ce livre questionne cette " drôle de vie ". Il dévoile la vraie nature de sa liaison avec Michel Berger ; sa relation à la fois énamourée et orageuse avec son père, à l'origine d'une vie sentimentale tumultueuse (Stephen Stills, Étienne Chicot, Pierre Palmade...) ; son addiction à l'alcool ; les dessous de " l'affaire Allah ", qui coïncide avec une période de creux dans sa carrière ; sa rivalité avec France Gall...
    Un livre qui donne à voir la femme derrière l'artiste.

  • La parole et le marbre ; aux origines de la parole poétique Nouv.

    Un professeur de l'École Pratique des Hautes Études, ayant accès aux rayons de la Bibliothèque de la Sorbonne, garde ce souvenir datant des années 1980 : « L'un des murs de l'étage des thèses était couvert d'un rayonnage rempli de livres reliés en bleu azur. C'étaient les thèses de l'Université de Lund. Cette surface d'un bleu azur parfait était troublée, toutefois, par un volume devenu noir et littéralement hirsute à force d'avoir été manipulé : c'était un volume que je connaissais bien, La parole et le marbre. » Rédigée en français, la thèse de doctorat que Jesper Svenbro a soutenue en avril 1976 à l'Université de Lund (Suède) a connu une diffusion certaine grâce aux pratiques d'échange entre universités. Épuisée depuis longtemps, elle renaît maintenant de ses cendres. De quoi s'agit-il ? Svenbro se propose d'y dresser la généalogie du poète ou, plus précisément, de répondre à la question de savoir pourquoi les Grecs ont choisi le terme poits pour désigner l'auteur de chants ou de « poèmes », étant donné que ce terme signifie normalement « producteur, artisan ». Comme si les poètes grecs anticipaient la formule de Walter Benjamin, « der Autor als Produzent ». Pour mener son entreprise à bien, Svenbro procède à une enquête sur la façon dont les Grecs se sont représentés l'origine du chant ou du poème, d'abord chez Homère, où l'aède ne se considère pas comme l'auteur de son chant, qui lui vient d'une divinité. Pour le poète choral qu'il s'appelle Simonide ou Pindare , composant ses odes sur commande et exigeant une rémunération en récompense, il devient en revanche urgent de se poser comme leur auteur au sens juridique du terme afin de pouvoir figurer comme partie du contrat établi entre commanditaire et poète. C'est dans cette perspective que Svenbro nous invite à comprendre les métaphores artisanales de la poésie chorale comme les traces d'une situation où le poète devient l'artisan de ses compositions et, en tant que tel, digne d'une rémunération. La poésie, langage désormais savamment travaillé, n'est pas une effusion spontanée mais un objet fabriqué, une architecture, un monument à l'instar du Trésor des Athéniens à Delphes..

  • Vous chantez sous la douche mais vous souhaiteriez vous produire devant une plus grande audience ? Vous avez déjà des bases et vous voulez perfectionner votre technique vocale ? Ce guide pratique est fait pour vous !Guillaume Coignard, coach vocal de nombreux spectacles et shonws TV, vous propose
    une méthode qui vous fera découvrir toutes les facettes de votre voix, que vous soyez débutant ou chanteur aguerri. Au programme : des exercices de respiration, des vocalises, un travail sur la justesse et la puissance de la voix.
    Et, en bonus, retrouvez des vidéos et des pistes audio pour vous guider dans votre apprentissage

  • Le levant

    Mircea Cartarescu

    Hymne à la liberté et plaidoyer pour la poésie, Le Levant raconte l'aventure de Manoïl, jeune homme sensible et courageux, tourmenté par les malheurs de son peuple, qui sonne la révolte et s'en va renverser le tyran phanariote, cruel et corrompu ; au cours de son périple - sur les mers, sous terre, dans les airs - il est accompagné de sa soeur, la pulpeuse Zénaïde, et de son soupirant français Laguedoc Brillant, du pirate grec Yaourta et de son fils Zotalis, néo-tzigane, et enfin du savant Léonidas, dit l'Anthropophage, et de sa compagne Zoé, révolutionnaire aux manches retroussées.

    Épopée roumaine jouissive et ludique, divisée en douze Chants et incrustée de pastiches, de poèmes, de récits d'aventures et de contes amoureux, comme de digressions post-modernes (dixit), selon une tradition allant des Mille et une nuits ou de L'Âne d'or à Jacques le fataliste, et au-delà (Joyce, Borges), ce livre original et savoureux est sans doute l'un des plus grands de l'auteur ; c'est aujourd'hui un classique, en sa terre natale.

  • Premières formes de littérature ou objets hybrides, les albums de comptines rapprochent les générations et les cultures. Ils participent à la nidation culturelle, au travail d'enracinement, dont le besoin est immense dans un monde où rapidité, mobilité, migrations sont la norme.

    Les différentes contributions à cet ouvrage soulignent, dans différentes situations données à voir et à entendre, cette bulle d'intimité et de tendresse créée autour de ces albums d'un genre nouveau, où adultes et enfants se voient offrir de parvenir ensemble à un lieu originaire et profond, tant en eux-mêmes que dans la relation qui les unit. Cette « enveloppe », proposée à la découverte du beau, du drôle, de l'inattendu, de l'émouvant..., contribue, en tant qu'espace de créativité, à une alternative culturelle, éthique et politique aux injonctions consuméristes, utilitaires et normatives de la société.

    En cohérence avec les missions de LIRE à Paris, cet ouvrage rend compte de nouvelles pratiques de lire-chanter avec les tout-petits - dans les bibliothèques, les lieux d'accueil, les PMI... - destinées  à éveiller chez tous, et en particulier ceux et celles qui sont éloignés du livre et de la lecture, le désir du livre, le désir de « lire avec », dans une optique d'ouverture culturelle et de plaisir.

    Mise en vente le 17 septembre 2015.

  • « Qu'est-ce qu'une femme ? Une déesse mortelle. Une déesse ? Une femme immortelle. Qui parle ? Le Poète (inutile, autrefois, de préciser "Homère"), dans l'Iliade, notre naissance en littérature. Loin d'être la faiblesse des hommes et des dieux, la femme et la déesse sont la force du chant : tout part de la déesse invoquée ; tout remonte à Hélène, la femme désirée, selon le vouloir d'Aphrodite. Elles sont là, reines, mères et filles, soeurs et épouses, amantes ou solitaires. Inséparables des hommes et des dieux. Bien avant que Flaubert soit Emma Bovary, Homère est Andromaque, Hécube, Athéna, Chryséis, toutes ! La guerre de Troie, il fallait, mieux que de la lire, qu'on l'entende d'elles. Car l'Iliade n'est pas un livre : elle est femme, donc chant. Doublement. Daniel Mesguich, fils aimé de la Muse française, déploie l'étoffe de notre langue tissée ici pour lui par Emmanuel Lascoux, helléniste rêveur à haute voix de grec ancien, et l'invite à y broder le fil antique. » E.L.

  • Des jeunes filles chantent en choeur le désir homoérotique que leur inspire leur chorège tout en disant leur relation rituelle avec une déesse, incarnation de la beauté féminine. Les mots chantés sur un pas de danse chorale ont été composés par un poète masculin au service de la cité de Sparte, pourtant célèbre pour sa culture militaire masculine. À l'exemple des poèmes dits parthénées du poète Alcman, on s'interroge successivement sur les formes poétiques et rituelles assumées par une sexualité dépassant l'opposition moderne entre hétéro- et homosexualité, sur les rapports sociaux et religieux de sexe que ces performances poétiques mettent en jeu, sur la culture musicale du chant qu'elles impliquent avec ses formes institutionnelles, sur des pratiques rituelles adossées aux récits héroïques fondateurs de la cité, sur les qualités et fonctions des divinités auxquelles sont destinées ces célébrations politiques et religieuses de l'adolescence féminine : Artémis, Apollon, Héra, Aphrodite et, à Sparte, Hélène. En combinaison avec une perspective d'histoire des religions en régime polythéiste, l'approche offerte par l'anthropologie culturelle et sociale invite à aborder la fonction sociale autant de ces performances musicales que des relations sexuelles impliquées. La comparaison anthropologique avec les processus rituels de l'initiation tribale permet de saisir le sens esthétique et politique de l'éducation chorale et rituelle des jeunes filles en Grèce ancienne ; ce processus éducatif à caractère initiatique les prépare aux rôles différenciés de sexe et aux statuts sociaux qu'elles assument en tant qu'adultes.

  • « Journal d'une voix », c'est l'histoire d'une passion, celle du chant. Dans un long poème en prose, avec en contrepoint des chansons, la mémoire de l'auteure revient, parfois précise, parfois plus elliptique, mémoire des odeurs, des couleurs, de rencontres avec des écrivains, des poètes, des chanteurs, mémoire de l'amitié. Des réflexions, plus intimes, faites « chemin faisant », scandent ces évocations.

    « Antoinette Fouque et les éditions Des Femmes me font la surprise et l'honneur, 23 ans après sa parution, de rééditer "Journal d'une voix", témoignage d'une traversée entièrement vouée au Chant. Parcours pourtant chaotique où l'effroi, la joie se côtoient sans cesse. Je chante encore. J'écris toujours. Qui le sait ? Chanter est pour moi une fête, un merci. Un merci d'être au monde pour chanter bien évidemment et ne faire que ça. Sans vergogne, je ne changerai pas une virgule de ce Journal. Je ne changerai pas une virgule à ma vie. » H. M.

empty