Religion & Esotérisme

  • Didier Decoin nous rappelle que la Bible en fait est une bibliothèque, que chacune de ses deux grandes parties, l'ancien et le nouveau testament se compose d'écrits forts différents et qui nous parlent de la destinée humaine.0300 Des décennies plus tard, ma bible d´homme parle du (et au) monde entier. Amoureuse et nomade, elle m´a entraîné en Terre sainte, chez les imprimeurs du ghetto de Venise, à Doura Europos, dans les champs de coton de laBible belt, à Babylone, sur les pentes du mont Ararat, chez les Amish, dans les grottes de Qumran, sur les traces des chasseurs d´Eden qui traquent sans relâche le Paradis perdu d´Adam et Eve, etc. Mes étoiles pour ce grand voyage dans le temps et dans l´espace ont été toutes ces bibles dont la vie m´a permis de tourner les pages : la Bible des pauvres, la Bible du Diable, la Bible paysanne, la Bible de Voltaire, la Bible d´argent, la Bible de Marcel Carné, la Bible du dernier des Mohicans, la Biblelow cost, la Bible de l´Homme noir qui assure que, de Moïse à Jésus, tous les personnages bibliques étaient noirs, sans oublier la Bible des Gédéons et enfin la bouleversante Bible-vitrail que Chagall fit en mémoire d´une jeune fille noyée.
    D.D.0300 Des décennies plus tard, ma bible d´homme parle du (et au) monde entier. Amoureuse et nomade, elle m´a entraîné en Terre sainte, chez les imprimeurs du ghetto de Venise, à Doura Europos, dans les champs de coton de laBible belt, à Babylone, sur les pentes du mont Ararat, chez les Amish, dans les grottes de Qumran, sur les traces des chasseurs d´Eden qui traquent sans relâche le Paradis perdu d´Adam et Eve, etc. Mes étoiles pour ce grand voyage dans le temps et dans l´espace ont été toutes ces bibles dont la vie m´a permis de tourner les pages : la Bible des pauvres, la Bible du Diable, la Bible paysanne, la Bible de Voltaire, la Bible d´argent, la Bible de Marcel Carné, la Bible du dernier des Mohicans, la Biblelow cost, la Bible de l´Homme noir qui assure que, de Moïse à Jésus, tous les personnages bibliques étaient noirs, sans oublier la Bible des Gédéons et enfin la bouleversante Bible-vitrail que Chagall fit en mémoire d´une jeune fille noyée.
    D.D. 

  • Après plusieurs millénaires d'esprits malfaisants, de démons tourmenteurs, le christianisme a inventé le Diable, héritier du Serpent et des Satans de la Bible.
    Le diable a droit à notre reconnaissance, car il prend à sa charge le Mal dans la vie et dans l'Histoire, qui est l'oeuvre de la diabolique espèce humaine.
    Entre superstition, religion et réalité, il joue tous les rôles : bourreau, victime, fantasme, tentation, péché, plaisir, malheur. On le décrit, on l'évoque, on le représente, on le fait parler et chanter. Ecrivains, poètes, peintres, musiciens, si l'on doute de lui, le font exister. Avec Dieu pour complice, l'Enfer pour royaume, il se manifeste dans la vie, dans l'Histoire, dans la culture. Aujourd'hui, on le combat, on l'exorcise ou on le célèbre.

  • Cet abécédaire effeuille avec tendresse, humour et gratitude les aspects les plus insolites de la religiosité catholique.0500 Ecrivain, ancien journaliste, ancien éditeur, Denis Tillinac a publié des essais, des récits, des romans, des chroniques, de la poésie couronnés par de nombreux prix littéraires, dont unDictionnaire amoureux de la Franceremarqué par la critique.0300 Ecrivain, ancien journaliste, ancien éditeur, Denis Tillinac a publié des essais, des récits, des romans, des chroniques, de la poésie couronnés par de nombreux prix littéraires, dont unDictionnaire amoureux de la Franceremarqué par la critique.

  • Ce dictionnaire amoureux est le premier livre de référence, accessible au grand public, et conçu dans un souci d'objectivité, de clarté et de vérité. Il permet à la Franc-maçonnerie de sortir du temple, du secret et même du mystère.0300 Loin de tous les mythes, Alain Bauer, à la fois historien et témoin, nousdécrit de l'intérieur la réalité de la Franc-maçonnerie. Il évoque au fil despages les origines et l'histoire du mouvement, son implantation en France etdans les autres pays ainsi que les personnages qui l'ont marqué, de Voltaire àMozart, de George Washington à Simón Bolívar, de Jules Ferry à Pierre MendèsFrance, de Garibaldi à Victor Schoelcher. Il aborde également les problèmes quiont agité- et parfois divisé - les Francs-maçons au cours des dernière années,tant sur les sujets de société que sur le fonctionnement des loges.

    Alain Bauer, né en 1962, est un criminologue réputé, auteur de nombreux ouvragessur les violences urbaines et le terrorisme, initié dès l'âge de dix-huit ansau Grand Orient, dont il a gravi tous les échelons, jusqu'à devenir GrandMaître de cette obédience, de 2000 à 2003.

  • Un périple dans l'Iran d'aujourd'hui, à la recherche de l'Origine. Sollicitant le coeur, la tête, les jambes.
    Parsemé de rencontres insolites : un rabbin énigmatique ; des prophètes de l'Ancien Testament ; un vieux gardien du seuil au sommet d'une montagne où se rendait jadis un culte en l'honneur de Mithra ; un jeune professeur kurde, exègete de ce culte, explorant ses secrets ; des archéologues, des disciples de Zarathoustra...

  • Le diable

    Jacques Duquesne

    Jésuss'attaque à celui qui va défier Dieu, le premier des anges, le plus intelligent, qui s'appellera Satan et hantera à jamais notre imaginaire.0500 Beaucoup ? davantage qu´on ne le pense ?y croient encore. Il est partout : au cinéma comme dans la peinture,dans le langage comme dans la chanson. Et surtout dans les esprits.
    Beaucoup,pourtant, ignorent son histoire, parfois pittoresque mais souventtragique, qui n´est pas peuplée seulement de sorcières mais aussi desavants. Et qui aboutit à ce constat surprenant : les Egliseselles-mêmes ne savent plus s´il faut y croire.0300 Beaucoup ? davantage qu´on ne le pense ? y croient encore. Il est partout : au cinéma comme dans la peinture, dans le langage comme dans la chanson. Et surtout dans les esprits.
    Beaucoup, pourtant, ignorent son histoire, parfois pittoresque mais souvent tragique, qui n´est pas peuplée seulement de sorcières mais aussi de savants. Et qui aboutit à ce constat surprenant : les Eglises elles-mêmes ne savent plus s´il faut y croire.

  • Papamadi

    Claude Jasmin

    Édouard Jasmin, le papa de l'auteur, était passionné par le monde des mystiques, par le démon, Satan, Lucifer, Belzébuth. Il racontait sans cesse au petit Claude d'extravagants phénomènes de voyantes "qui saignaient le vendredi". Lorsqu'il racontait ces histoires impressionnantes à ses amis, le fils commençait toujours par "Papa m'a dit", ce qu'il lui valut son surnom. Ce récit d'autofiction sur "le père" vient augmenter le célèbre livre de Claude Jasmin paru en 1972, La petite patrie , qui, dans un passé révolu, témoignait de l'emprise que la religion avait sur les gens. À travers cette trame de contes fantastiques, Papamadi est aussi l'histoire des rapports, durant toute leur existence, entre un père fantasque et un garçon assoiffé de merveilleux. L'auteur crée ainsi un mélange réussi des époques, comme si le temps n'avait pas d'emprise sur l'imaginaire.

  • Vénéré ou contesté, le frère André reste, encore aujourd'hui, plus de quarante ans après sa mort, une figure dominante de notre histoire. L'auteur fait revivre ce personnage mythique dont la réputation de thaumaturge a largement dépassé les frontières du Québec.

  • " L'année 2007, je suis allée passer la semaine pascale à Saint-Jacques-de-Compostelle. Je ne le savais pas encore, mais ce pèlerinage au pays du soleil couchant était une façon de me purifier avant ma mort, qui survint le 15 mai suivant, à Paris. L'écriture des poèmes est liée à mon retour à la vie. Je n'ai rien fait pour écrire ces poèmes, j'ai seulement pris le cahier et le stylo, tout se présentait à moi naturellement au fur et à mesure, cela se présentait de dehors, je n'avais plus qu'à noter. Ces poèmes d'amour sont une arme de guerre, je ne peux pas me contenter de "faire de la poésie" ou de "faire de la littérature". Quand l'auteur, par chapelets de phrases, extirpe la bête de sa tour d'ivoire, il peut mettre le ver dans le verbe ; ou bien tenter de libérer l'âme en faisant de son verbe une épée. Je veux, ici et maintenant, livrer une langue du feu de Dieu. " Alina Reyes.
    Ces 70 psaumes d'amour sont un cri et un chant adressés à Dieu par celle qui fut touchée par sa grâce. Une élévation vers le Tout-Autre qui vient nous rejoindre au plus intime et faire sa demeure en nous.

  • On allume des feux dans l'obscurité.
    Les jeunes gens sont enlevés à leur mère, emmenés de l'autre côté du fleuve, dans le monde sauvage. Ils subissent la mort rituelle à l'enfance et toutes sortes d'épreuves, reçoivent un enseignement, absorbent des breuvages magiques. Les filles sont suspendues, avant d'être instruites des secrets de la sexualité. Il ne suffit pas de naître, encore faut-il naître à soi-même et au monde. Dans Le Chant de soi-même, Jean-Pierre Otte réunit, sous forme de récits, les rites d'initiation du cercle polaire à l'Océanie, où se mêlent la mémoire et l'imaginaire, une insatiable curiosité pour autrui et la faculté de faire admettre au lecteur, par la grâce d'une écriture enchantée, que les rites primitifs apparemment les plus éloignés de notre culture moderne en sont la cause et la nécessité.

empty