Littérature générale

  • Une plaque commémorative sur une façade du boulevard Saint-Michel, en mémoire d'un résistant abattu en 1943.
    Un inconnu accroche un mot de quelques lignes sur la plaque. Il y demande aux pas-sants d'avoir une pensée pour ce jeune Parisien mort depuis plus de soixante ans, et qui fut son meilleur ami. Touchée par ce message, Emma, qui habite le quartier, lui répond en ajoutant à son tour une lettre sur le mur.
    Se noue ainsi un dialogue entre une jeune femme et un vieil homme, qui apprennent à se connaître sans jamais se rencontrer. Emma va remonter le fil de l'Histoire pour comprendre qui se cache derrière ce mystérieux correspondant. Leur relation épistolaire se transforme en une véritable chaîne humaine au fil des autres lettres déposées par des passants : un général à la retraite, un collégien, un touriste allemand, un couple d'étudiants...
    Le puzzle s'assemble ainsi jusqu'à sa conclusion, aussi simple que tragique.

  • Olympia Alberti imagine les pages manquantes du Journal d'Etty Hillesum, et reconstitue ainsi le cheminement hors du commun de cette lumineuse jeune femme juive, disparue à Auschwitz en 1943. Nouvelle édition en petit format pour le centenaire de la naissance d'Etty Hillesum.

    " Plus j'avance, plus je crois à une spiritualité dans la vie de tous les jours, à une mise en pratique concrète des principes intérieurs : que serait une éthique sans pratique ? Du vent... J'ai trouvé une astuce qui me rend joyeuse : dire merci à Dieu, pour tout ce qui m'apprend quelque chose. Et ce n'est pas seulement le bonheur ou la facilité ? on ne s'épanouit pas que dans la facilité. La gratitude me garde le regard tournée vers la Source de la vie.
    " Non, je ne perds pas de vue que m'attendent des jours d'oppression, des jours de faim, de froid et de misère, des jours et des nuits de tourmente, il y aura notre convoi, je le sais, je n'ai aucune illusion ? et d'ailleurs, je n'en voudrais pas, d'une existence sans les autres, tous les autres, je ne voudrais pas d'un destin qui m'écarte de porter le poids que nous avons à porter. Ensemble. " Dans ce récit fort et bouleversant, Olympia Alberti imagine les pages manquantes du Journal d'Etty Hillesum, et reconstitue ainsi le cheminement hors du commun de cette lumineuse jeune femme juive, passionnée de la vie, qui n'aspirait qu'à écrire et se rapprocher de Dieu.
    Elle fut exécutée le 30 novembre1943, à Auschwitz. Elle avait 29 ans.

empty