La Gibecière à Mots



  • Jules Verne (1828-1905)




    "En l'année 1872, la maison portant le numéro 7 de Saville-row, Burlington Gardens - maison dans laquelle Sheridan mourut en 1814 -, était habitée par Phileas Fogg, esq., l'un des membres les plus singuliers et les plus remarqués du Reform-Club de Londres, bien qu'il semblât prendre à tâche de ne rien faire qui pût attirer l'attention."




    Philéas Fogg réussira-t-il ce pari fou et onéreux de faire le tour du monde en 80 jours ? La révolution des transports, à l'époque, rend ce voyage possible ; mais de la théorie à la pratique, il y a un grand pas ! Philéas Fogg et son valet Passepartout devront faire face aux retards sur les horaires, les embûches, et... l'inspecteur Fix !


  • Guillaume Apollinaire (1880-1918)



    "Sous le pont Mirabeau coule la Seine




    Et nos amours




    Faut-il qu'il m'en souvienne




    La joie venait toujours après la peine..."



    "Alcools", recueil écrit entre 1898 et 1913, est un lien entre la poésie classique et la moderne. Aucune règle puisque "Créer c'est imaginer..."


    Apollinaire, écrivain avant-gardiste, est considéré comme l'un des poètes les plus importants du début du XXe siècle. Il est l'un des précurseurs du surréalisme.

  • C'est avec ce recueil de neuf nouvelles que nous faisons connaissance du gentleman cambrioleur, Arsène Lupin. Bien qu'insaisissable de par ses multiples métamorphoses et facettes, Arsène Lupin gagne vite la faveur du public grâce à sa gouaille, sa désinvolture apparente, le fait qu'il ne s'en prend qu'aux voleurs, aux escrocs et puis... il ne tue pas !
    Arsène Lupin a fait son apparition, pour la première fois, dans le magazine "Je sais tout" de juillet 1905, avec la nouvelle "l'arrestation d'Arsène Lupin".


  • Charles Baudelaire (1821-1867)


    "Homme libre toujours tu chériras la mer..."


    "Les fleurs du mal" est le recueil dans lequel Charles Baudelaire a mis la majorité de ses poèmes, une autobiographie en poèmes ?


    "Les fleurs du mal" fit scandale lors de sa publication en 1857 et ne fut réhabilité qu'en 1949 ! Les temps ont bien changé mais Charles Baudelaire reste toujours l'un des plus grands poètes français.


    Une notice de Théophile Gautier, sur l'auteur, précède ces fleurs maladives.


  • Gustave Flaubert (1821-1880)



    "Nous étions à l'Etude, quand le proviseur entra, suivi d'un nouveau habillé en bourgeois et d'un garçon de classe qui portait un grand pupitre. Ceux qui dormaient se réveillèrent, et chacun se leva comme surpris dans son travail..."




    Emma Bovary, mariée à Charles - médecin de campagne plutôt médiocre -, s'ennuie. Elle rêve d'une vie mondaine, d'une vie luxueuse , d'une vie amoureuse comme dans les romances sentimentales qu'elle lisait, adolescente, au couvent...




    Emma Bovary est à l'origine du "bovarisme" considéré comme un trouble de la personnalité dont souffrent parfois les personnes insatisfaites... peut-être le spleen de Baudelaire ?

  • Guy de Maupassant (1850-1893)
    "Lorsqu'il fut sur le trottoir, il demeura un instant immobile, se demandant ce qu'il allait faire. On était au 28 juin, et il lui restait juste en poche trois francs quarante pour finir le mois..."
    Georges Duroy, arrivé à Paris depuis peu, veut réussir à tout prix. La rencontre fortuite d'un camarade de régiment lui met le pied à l'étrier, en l'introduisant dans le journalisme.
    Georges, étant arriviste, comprend très vite que, pour arriver à son but, il doit se servir des femmes. Aussi il n'hésite pas, quitte à paraître amoral et cupide.

  • Honoré de Balzac (1799-1850)
    "Madame Vauquer, née de Conflans, est une vieille femme qui, depuis quarante ans, tient à Paris une pension bourgeoise établie rue Neuve-Sainte-Geneviève, entre le quartier latin et le faubourg Saint-Marcel..."
    "Le père Goriot est la première histoire d'une trilogie tournant autour du bagnard Vautrin. Les deux autres titres sont : "Illusions perdues" et "Splendeurs et misères des courtisanes".
    Eugène de Rastignac, étudiant noble mais désargenté, est prêt à tout pour réussir dans la haute société. Son destin va croiser le père Goriot dont les deux filles semblent bien installées dans cette société parisienne.

  • Arsène Lupin !
    On ne présente plus l'empereur de la cambriole, ce mystérieux personnage mi-aristo mi-populo qui est aussi à l'aise dans le haut vol que dans la résolution d'énigmes.
    Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur, se confie à nouveau à son biographe et ami : Maurice Leblanc.
    En neuf aventures, nous apprendrons qu'Arsène Lupin ne cambriole pas seulement les coffres... mais les coeurs aussi !

  • Victor Hugo (1802-1885)
    On ne saura pas son nom... on ne saura pas pourquoi il est condamné à mort... La seule chose que le lecteur saura : cet homme a rendez-vous avec la guillotine.
    Ce sont ses dernières pensées qu'il nous livre dans ce journal.
    Victor Hugo a publié cette "plaidoirie générale et permanente pour tous les accusés", anonymement, en 1829. Le livre fut mal compris. L'auteur fut même accusé d'être morbide et "d'horreur gratuite".
    Très vite l'identité de l'auteur fut connue.


  • Arthur Conan Doyle (1859-1930)





    "Ce matin-là, M. Sherlock Holmes qui, sauf les cas assez fréquents où il passait les nuits, se levait tard, était assis devant la table de la salle à manger. Je me tenais près de la cheminée, examinant la canne que notre visiteur de la veille avait oubliée. C'était un joli bâton, solide, terminé par une boule - ce qu'on est convenu d'appeler « une permission de minuit »..."

    Au delà des générations, une créature infernale, appelée le chien des Baskerville, s'en prend aux descendants d'un ancêtre cruel des Baskerville : Hugo qui avait enlevé une jeune paysanne et qui fut tué par la bête.
    Consulté par le docteur Mortimer, sur la mort de Sir Charles et le devenir de son héritier sir Henry, le célèbre détective Sherlock Holmes décide, avec l'aide son ami Watson, de résoudre cette étrange affaire...


  • Madame de la Fayette (1634-1693)


    "La magnificence et la galanterie n'ont jamais paru en France avec tant d'éclat que dans les dernières années du règne de Henri second..."

    Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, comtesse de la Fayette, n'a peut-être pas écrit seule, la « princesse de Clèves » mais c'est bien elle qui en eut l'idée et qui en fut l'architecte. Ce roman fut d'ailleurs publié une première fois en 1678 anonymement.

    Madame de la Fayette nous parle de la passion amoureuse, l'asservissement amoureux mais aussi du jeu de l'amour et cela dans une cour où tout ne paraît que divertissement.


  • Jules Verne (1828-1905)


    "Pendant la guerre fédérale des Etats-Unis, un nouveau club très influent s'établit dans la ville de Baltimore, en plein Maryland. On sait avec quelle énergie l'instinct militaire se développa chez ce peuple d'armateurs, de marchands et de mécaniciens..."


    La guerre de sécession est terminée. Les bouillants membres du "Gun Club", association de créateurs de canons et de boulets, s'ennuient. Aussi leur président, Barbicane, décide d'envoyer un boulet sur la Lune...


    "De la Terre à la Lune", paru en 1865, est devenu une référence de la science-fiction.


    Jules Verne, quatre ans plus tard écrivit une suite : "Autour de la Lune".


  • Guy de Maupassant (1850-1893)


    "Mais il existait dans la maison une vieille coutume, appelée le conte de la bécasse..."


    Guy de Maupassant nous offre un recueil de 17 histoires liées à la Normandie et aux Normands ; elles sont censées être racontées par des chasseurs lors de la "cérémonie de la bécasse" chez le baron des Ravots...


    Recueil publié en 1883.

  • Le horla

    Guy de Maupassant

    Guy de Maupassant (1850-1893)
    "Je deviens fou. On a encore bu toute ma carafe cette nuit."
    "Le horla" est le journal d'un homme dans lequel il raconte les phénomènes bizarres qui semblent envahir soudainement sa vie. Devient-il fou ou est-il vraiment la proie d'une entité ?
    Cette nouvelle est suivie de 15 autres nouvelles dont la première version du "horla" :
    "Amour" - "Le trou" - Sauvée" - "Clochette" - "Le marquis de Fumerol" - "Le signe" - "Le diable" - "Les rois" - "Au bois" - "Une famille" - "Joseph" - "L'auberge" - "Le vagabond" - "Le voyage du horla" - "Un fou ?" - "Le horla" (première version).

  • Georges Sand (1804-1876)
    Poussé par son beau-père, Germain doit se remarier. Veuf et père de trois jeunes enfants, il n'accepte que pour le bien-être de ceux-ci. Il s'en va donc rencontrer une veuve, dans la contrée d'à côté, et en profite pour accompagner une jeune bergère, Marie, chez son nouveau maître. Ils sont rattrapés en chemin par Petit Pierre, l'un des enfants de Germain, qui refuse de quitter son père...
    "La mare au diable" fait partie de ce qu'on peut nommer les romans champêtres de George Sand. Elle y célèbre son pays : le Berry, ses paysans, leurs coutûmes et, bien sûr, les amours champêtres !

  • Edgar Allan Poe (1809-1849)
    "Histoires extraordinaires" est formé de 13 nouvelles précédées d'une étude, écrite par Charles Baudelaire, sur la vie et les oeuvres d'Edgar Allan Poe.
    Quelques énigmes, un trésor à chercher, des récits de voyages aériens, du spiritisme et une certaine obsession de la mort...
    Charles Baudelaire fut le premier traducteur français d' "Histoires extraordinaires" et celui qui a le mieux compris la pensée d'Edgar Allan Poe.

  • Charles Baudelaire (1821-1867).
    Ecrire des poèmes en prose était, à son époque, un style peu utilisé. Charles Baudelaire, s'il n'en fut pas l'inventeur, sut tout au long de son oeuvre instaurer une confontation entre la prose et la poèsie... mélange des genres ou osmose ?
    "Le spleen de Paris" ne fut publié dans son intégrité que deux ans après sa mort.

  • INDIANA

    George Sand




    George Sand (1804-1876)








    "Par une soirée d'automne pluvieuse et fraîche, trois personnes rêveuses étaient gravement occupées, au fond d'un petit castel de la Brie, à regarder brûler les tisons du foyer et cheminer lentement l'aiguille de la pendule..."




    Une jeune femme mariée à un ancien colonel de l'empire passe sa vie ennuyeuse et triste entre son mari, son cousin et sa femme de chambre. Mais l'arrivée d'un jeune et beau voisin va bouleverser tout ce petit monde...



    Indiana, une histoire de sentiments dans laquelle le coeur est malmené par ses propres faiblesses, ses violences, ses maux...


    C'est le premier roman d'Aurore Dupin publié sous le pseudonyme : George Sand.

  • Honoré de Balzac (1799-1850)
    "Si tu me possèdes, tu posséderas tout, mais ta vie m'appartiendras"...
    Raphaël, jeune homme ruiné aux jeux, a décidé de se suicider. Mais suite à la rencontre d'un étrange antiquaire, il entre en possession d'une peau de chagrin qui exhaussera tous ses désirs... non sans une certaine contrepartie...

    Avec "la peau de chagrin", Balzac signe l'un de ses meilleurs romans. Fantastique et réalité se côtoient dans ce qui reste tout de même une ode à la vie, avec des descriptions dont lui seul a le secret.

    Une étude philosophique sur le "pouvoir", le "vouloir" et le "savoir' dans laquelle le héros est le petit frère de Faust et Dorian Gray.

  • Maurice Leblanc (1864-1941)




    "Le 8 décembre de l'an dernier, M. Gerbois, professeur de mathématiques au lycée de Versailles, dénicha, dans le fouillis d'un marchand de bric-à-brac, un petit secrétaire en acajou qui lui plut par la multiplicité de ses tiroirs.





    "Voilà bien ce qu'il me faut pour l'anniversaire de Suzanne, pensa-t-il."





    Deux maîtres dans leur matière ! Arsène et Herlock nous offrent un combat de titans ! Austerlitz ou Waterloo ? Ah ! si ces deux-là unissaient leur génie... peut-être la réconciliation de la France et de l'Angleterre... une véritable entente cordiale !



    « Arsène Lupin contre Herlock Sholmès » est constitué de deux histoires : « La dame blonde » et « La lampe juive »

  • Alfred de Musset (1810-1857).
    Alfred de Musset, génie de la littérature, nous offre un drame avec "On ne badine pas avec l'amour", écrit en 1834.
    Mais est-ce le drame des rêves de jeunesse ou celui de l'orgueil ? sûrement les deux.


  • Emile Zola (1840-1902)


    "Je peux expliquer comment une famille, un petit groupe d'êtres, se comporte dans une société, en s'épanouissant pour donner naissance à dix, à vingt individus, qui paraissent, au premier coup d'oeil, profondément dissemblables, mais que l'analyse montre infiniment liés les uns aux autres. L'hérédité a ses lois, comme la pesanteur..."


    "La fortune des Rougon" est le premier des 20 romans constituant la saga des Rougon-Maquart.


    Nous sommes en décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte fait un coup d'Etat... Dans le sud de la France, Pierre Rougon tente, par appât du gain et ambition, de prendre le pouvoir dans la petite ville de Plassans.


    Petit à Petit, les protagonistes de la saga se mettent en place ; comme l'a écrit Emile Zola, c'est le roman des origines.

  • Gustave Flaubert (1821-1880)



    "Pendant un demi-siècle, les bourgeoises de Pont-l'Evêque envièrent à Mme Aubain sa servante Félicité..."






    "Le père et la mère de Julien habitaient un château, au milieu des bois, sur la pente d'une colline..."






    "La citadelle de Machærous se dressait à l'orient de la mer Morte, sur un pic de basalte ayant la forme d'un cône..."





    Trois nouvelles, trois héros de classe différente, à trois époques différentes... Un point commun entre Félicité, Julien et Hérodias, c'est leur relation à Dieu, voire à la Sainte-Trinité.



    Le recueil « trois contes » fut publié en avril 1877, dans son intégralité, après l'avoir été en épisodes. Un chef-d'oeuvre flaubertien.

  • Ces "rêveries du promeneur solitaire" sont les derniers écrits du philosophe genevois; publiés posthumément. La dixième promenade est restée inachevée.
    Rédigées au cours de ses deux dernières années, ces promenades sont une véritable introspection sur lui-même et un appel à un bonheur simple grâce à la contemplation et aux petits plaisirs que nous apporte la vie.
    Mais ces promenades et ces rêveries où se mêlent souvenirs et méditations étaient-elles vraiment destinées à être lues par d'autres personnes que Rousseau lui-même ?

empty