Philippe Gil

  • À l'heure où se former est un enjeu d'adaptation, voire de survie professionnelle, s'appuyer sur les récentes découvertes de la science du cerveau donne l'opportunité d'innover pour renforcer la performance et le confort du formateur et de l'apprenant.

    À l'aide de nombreuses références théoriques solides, cet ouvrage propose de montrer de façon concrète comment les neurosciences éclairent la pédagogie à l'ère digitale et permettent de développer une formation professionnelle plus motivante et plus personnalisée.

    Chaque thème est structuré en trois items : le décryptage du fonctionnement du cerveau, l'impact sur la façon d'apprendre ou de former, l'apport du digital et la façon dont il renforce les concepts abordés.

    Destiné aux professionnels de la formation, cet ouvrage :


    /> permet de comprendre la façon dont le cerveau humain apprend ;

    donne des repères pour initier une pédagogie adaptée tenant compte d'une meilleure connaissance de l'écologie de notre cerveau ;

    met en avant des idées et propositions pratiques pour nous aider à repenser l'apprentissage en le rendant plus agile et adapté à nos modes de fonctionnement naturels.

  • Le premier roman de Philippe Saint-Gil, La meilleure part (dont fut tiré le film d'Yves Allégret), nous contait la lutte d'un jeune ingénieur contre les éléments et les hommes dans la construction d'un grand barrage... Avec ce nouveau roman, nous ne quittons pas le monde des hommes : La machine à faire des dieux est l'histoire d'une amitié. Dans la solitude de sa case, un soir, un ingénieur français au Cameroun évoque la personnalité exceptionnelle de celui qui fut son meilleur ami, Marc, mort à la guerre. Autour de cette ombre, un drame va se nouer, rapide et brutal... Document sur la vie d'un ingénieur en Afrique, roman aux mille péripéties, La machine à faire des dieux est une oeuvre virile et bouleversante.

  • Le premier roman de Philippe Saint-Gil, La meilleure part (dont fut tiré le film d'Yves Allégret), nous contait la lutte d'un jeune ingénieur contre les éléments et les hommes dans la construction d'un grand barrage... Avec ce nouveau roman, nous ne quittons pas le monde des hommes : La machine à faire des dieux est l'histoire d'une amitié. Dans la solitude de sa case, un soir, un ingénieur français au Cameroun évoque la personnalité exceptionnelle de celui qui fut son meilleur ami, Marc, mort à la guerre. Autour de cette ombre, un drame va se nouer, rapide et brutal... Document sur la vie d'un ingénieur en Afrique, roman aux mille péripéties, La machine à faire des dieux est une oeuvre virile et bouleversante.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un jeune ingénieur débarque, en pleine nuit, sur un chantier, pour y reprendre la tête d'une équipe d'ouvriers chargée de la construction d'un barrage. C'est l'existence de cette poignée d'hommes que nous allons vivre, sa lutte virile et titanesque contre une nature hostile, avec ses heures de plénitude ou de découragement, toute l'ambiance de ces champs de bataille modernes : les chantiers de grands barrages-révélée par un jeune et authentique ingénieur. Un grand film, interprété par Gérard Philipe, a été tiré de ce roman vécu.

  • La construction d'un barrage, cette lutte titanesque contre la nature, les routines administratives, le temps qui passe et la fatigue, ne sera jamais - sans doute - aussi remarquablement décrite que dans ce premier roman d'un jeune écrivain. Christian, l'ingénieur, mène son combat jusqu'à la limite de ses forces et, au moment où il croit avoir gagné, arrive de Paris l'ordre terrible "démolir". Il se rebelle d'abord, puis s'incline, car il comprend que d'autres oeuvres, d'autres ouvriers, d'autres problèmes l'attendent ailleurs, et que cette lutte sans cesse renouvelée, c'est la part de l'homme, c'est "la meilleure part". Un grand film, interprété par Gérard Philippe, a été tiré de cet ouvrage.

empty