Patrick Lunant

  • A la recherche du bonheur....d'être parents Franck et Julien s'aiment et partagent une vie de couple. Pour tous les deux, leur rencontre était une évidence, l'équilibre qu'ils recherchaient, la chaleur d'un foyer et d'une vie simple, comme tout le monde... Chacun portant en lui les rejets, les humiliations, les souffrances d'un passé que génère la différence. Mais Franck veut un enfant, il veut être père. L'adoption n'étant pas envisageable, il se lance dans la quête éperdue d'une femme acceptant d'être mère porteuse. Dans ce premier tome, Franck rencontre donc Elisabeth, la réponse possible à son besoin vital d'être père. Mais celle-ci va exiger de lui qu'il se raconte. Elle veut connaître l'homme qui se tient devant elle et qui lui demande de lui prêter... son ventre ! Franck, presque malgré lui, va accepter de se livrer à elle, crûment, avec sincérité, sans pudeur, sans rien omettre de son passé, et avec ce délicieux cynisme derrière lequel il est tellement facile de cacher ses blessures, ses peurs, ses doutes. Et puis il y a Julien... Cette volonté d'avoir un enfant est un projet qu'ils doivent porter ensemble... Un roman poignant qui aborde avec délicatesse le désir d'être père EXTRAIT « Désolé de ne pas pouvoir vous répondre ... Je me ferai un plaisir de vous rappeler si vous prenez le temps de me laisser un message... » Franck raccrocha plus angoissé qu'en colère. Il aurait tellement aimé lui parler avant d'y aller. Une coulée acide d'adrénaline dévala ses artères. Il suffoqua, comme si ses alvéoles s'étaient contractées pour endiguer la boue toxique. Ses yeux s'inondèrent de larmes. - Ne me fais pas ça !... Je t'en supplie !... Pas maintenant !... Pas aujourd'hui !... Merde !...C'est quoi ce boucan ?... Oh putain !... Je suis toujours en troisième !... Quel con !... A PROPOS DE L'AUTEUR Né à Paris, Patrick Lunant y suit des études classiques. Il pratique la danse très jeune, du classique au jazz, adepte du « Tap Dancing », qu'il enseignera d'ailleurs quelques années. C'est à New York qu'il perfectionnera sa technique. Tour à tour professeur de danse, initiateur de ski, directeur de croisière, il apprend l'art de raconter des histoires. Fasciné par la littérature, depuis ses plus jeunes années, il passe cependant une grande partie de sa carrière à travailler pour le spectacle vivant. En 2012, il écrit et met en scène « Sur mesure » un spectacle de magie à la Rochelle. En 2014, il écrit et met en scène « Les Os verts » à Lyon. Il vit désormais dans le sud de la France et est aussi l'auteur de Maman Zita, Les orangers du Palatin et Léo (théâtre).

    1 autre édition :

  • Maman Zita

    Patrick Lunant

    Les errances d'une vie bouillonnante animée par la volonté inflexible d'exister D'abord enfant abandonnée, puis femme complexe et passionnée, Garance se livre, se raconte à une poupée de chiffons fanée, tout au long de ce roman construit comme une confession intime, brutale, libre, impudique et tellement humaine, à l'image de son héroïne. Artiste peintre maudite, adulée, ou les deux à la fois... elle ne cessera jamais de lutter pour donner un sens à sa vie, à sa naissance, à ses souffrances, à ses colères. Et si la vie de Garance ne se résumait qu'à cette question essentielle : avons-nous réellement le choix de notre destin, ou sommes-nous les jouets d'un marionnettiste qui s'amuse, à notre insu, à tirer les ficelles de nos vies écrites à l'avance ? Est-il toujours trop tôt ou trop tard pour aimer, être heureux, pour vivre tout simplement ? Où cette quête de sens, de vérité, d'absolu, d'amour conduira-t-elle Garance ? Un roman à la mise en scène rythmée ! EXTRAIT La sage-femme connaît-elle plus la vie parce qu'elle préside à sa naissance ? Est-ce qu'une femme est obligatoirement une mère parce qu'elle a pardonné à l'enfant qui l'aura déformée, voire déchirée ? Est-ce que le bébé, encore sanguinolent, sait de façon intuitive que le sein vers lequel il est attiré est celui de sa mère, et, qu'en le tétant il déclenche les prémisses d'une névrose qui le torturera toute sa vie ? À PROPOS DE L'AUTEUR Né à Paris, Patrick Lunant y suit des études classiques. Il pratique la danse très jeune, du classique au jazz, adepte du « Tap Dancing », qu'il enseignera d'ailleurs quelques années. C'est à New York qu'il perfectionnera sa technique. Tour à tour professeur de danse, initiateur de ski, directeur de croisière, il apprend l'art de raconter des histoires. Fasciné par la littérature, depuis ses plus jeunes années, il passe cependant une grande partie de sa carrière à travailler pour le spectacle vivant. En 2012, il écrit et met en scène « Sur mesure » un spectacle de magie à la Rochelle. En 2014, il écrit et met en scène « Les Os verts » à Lyon. Il vit désormais dans le sud de la France et est aussi l'auteur de Les anges ne sont pas faits pour la vie, Les orangers du Palatin et Léo (théâtre).

  • Un face à face troublant, magique, captivant entre Ava, une femme à la soixantaine fringante et Blandine, une octogénaire sauvage et solitaire. Un duo de femmes où l'une et l'autre se racontent, où deux histoires personnelles rejoignent l'Histoire, où personne n'est réellement celui qu'il dit être au départ... Mais qui est Ava ? Pourquoi s'immisce-t-elle un mercredi de juin dans la vie retranchée de Blandine ? Que cherche-t-elle ? Que veut-elle ?.. Deux portraits de femmes complexes, sensibles, blessées par la vie et profondément humaines. Un huis clos passionnant qui vous entraîne dans la complexité de l'être humain EXTRAIT Elle est arrivée un mercredi de juin. J'étais dans mon jardin à contempler mes hortensias. J'ai une passion déraisonnable pour ces grosses têtes fleuries bien qu'elles me rappellent immanquablement la communion de ma filleule et sa photo en « officiante » immaculée envoyée après la cérémonie -en port dû- comme s'il était important que je me souvinsse à jamais de ses fiançailles divines. Elle montre à l'objectif du photographe, entre ses mains gantées de beurre frais, la croix en or alourdie de son Dieu moribond que je n'avais pas manqué de lui offrir pour l'occasion, imaginant naïvement qu'elle serait contente. Si j'ai gardé sa photo, c'est parce que dans l'oeil de cette gamine, il y a déjà tout, roulé en boule : la duplicité, le ressentiment, l'envie et la colère. 11 ans à peine et déjà plus l'ombre d'une illusion. À PROPOS DE L'AUTEUR Né à Paris, Patrick Lunant y suit des études classiques. Il pratique la danse très jeune, du classique au jazz, adepte du « Tap Dancing », qu'il enseignera d'ailleurs quelques années. C'est à New York qu'il perfectionnera sa technique. Tour à tour professeur de danse, initiateur de ski, directeur de croisière, il apprend l'art de raconter des histoires. Fasciné par la littérature, depuis ses plus jeunes années, il passe cependant une grande partie de sa carrière à travailler pour le spectacle vivant. En 2012, il écrit et met en scène « Sur mesure » un spectacle de magie à la Rochelle. En 2014, il écrit et met en scène « Les Os verts » à Lyon. Il vit désormais dans le sud de la France et est aussi l'auteur de Les anges ne sont pas faits pour la vie, Maman Zita et Léo (théâtre).

  • Le jour de l'éponge... une conjugaison originale et magnifique du verbe aimer Noël en Australie, fête de famille à venir... le rideau se lève. Les personnages vont occuper la scène en exprimant, avec violence parfois, les liens qui les unissent autour de Franck et son fils devenu père à son tour : les proches en recherche de repères perdus, la mère biologique et son identité, Julien et ses secrets... Une série de portraits croisés avec leurs fêlures, leurs doutes, leurs blessures exprimées sans pudeur comme un règlement de compte affectif d'où naîtra malgré tout un espoir qui laisse place à une certaine idée du bonheur. Après l'histoire d'amour de Franck et Julien, dessinée dans Les Anges ne sont pas faits pour la vie, Le jour de l'éponge entame le récit d'une homoparentalité compliquée. EXTRAIT De : Lazlo Dalencourt [mailto:lazlo.dalencourt@hotmail.fr] Envoyé : mercredi 10 mai 20... 15:03 À : Franck Dalencourt ; Domaine du Dezert. Objet : Lazlo Salut papa [Je te suggère de penser aux trompettes d'Aïda ou à défaut une musique de cirque] Nous sommes le 10 mai !... Ne suis-je pas censé entendre des roulements de tambour, des rires de femmes et d'enfants ?... Les hommes ne savent pas rire, sauf s'ils sont bourrés et qu'ils parlent de cul !... Ne suis-je pas censé entendre crépiter les feux de Bengale, exploser les feux d'artifices, roter les bouteilles de champ' ?... Il est vrai, que de là où je me trouve, j'ai un peu de mal à entendre quoi que ce soit !... Donc, nous mettrons ça sur le dos de la distance !... N'est-ce pas ?... Et puis n'est-elle pas toujours magnanime ?... La distance ?... Il y aussi ce bruit, non ce n'est pas un bruit, mais un son !... Une mélodie !... Une ode !... Le papier de soie que l'on froisse et qui sous son velouté dissimule le trésor : le cadeau !... Cette extension de l'ego que l'autre vous concède quand il ne peut plus - décemment - vous parler de lui !... J'exagère et alors ?... Tu le sais bien que j'en ai toujours fait des tonnes !... Tu me disais pour m'absoudre (j'imagine) que c'était le privilège de l'âge, qu'il fallait que j'en profite, car tout cela deviendrait - avec la maturité - extrêmement vulgaire !... Non ?... Je me rends compte que j'ai toujours adoré ce moment ! (le feulement du papier de soie que l'on déplie)... Je n'ai jamais su montrer de la déception ou du bonheur pendant une telle cérémonie (celle du cadeau)... Ces deux sentiments sont triviaux, disais-tu ?... Tu as souvent dit des tas de conneries !... Mais comment dominer mon excitation quand l'autre - quel qu'il soit - aura déniché la petite chose dont j'avais besoin, ou pas, celle qui inéluctablement jalonnera mon existence ? À PROPOS DE L'AUTEUR Véritable touche-à-tout, Patrick Lunant a été danseur professionnel aux Etats-Unis et a administré plusieurs tournées musicales. Très tôt, il nourrit une fascination pour la littérature nord-américaine. Ce sont entre autres John Irving et Jim Harrison qui l'ont poussé à écrire. Le jour de l'éponge est son quatrième roman. Il est aussi l'auteur de Maman Zita, Les anges ne sont pas faits pour la vie, Les orangers du Palatin et Léo (théâtre).

empty