Le Coeur à rire et à pleurer

 (Lu par Léonie Simaga)

À propos

Prix de littérature de la Nouvelle Académie Nobel alternatif 2018

La Guadeloupe des années cinquante. Contre des parents qui semblent surtout soudés par le mensonge, contre une mère aussi dure avec les autres qu'avec elle-même, contre un père timoré, la petite Maryse prend le chemin de la rébellion. La soif de connaissance, les rêves d'autonomie et de liberté la guident vers son destin d'écrivain. Mais peu à peu les épreuves de la vie appellent l'indulgence, la nostalgie de l'âme caraïbe restitue certains bonheurs de l'enfance. Et Maryse se souvient alors de cet instant qui lui redonna l'amour des siens, de cette ultime nuit où " roulée en boule contre son flanc, dans son odeur d'âge et d'arnica, dans sa chaleur ", elle retrouva sa mère en la perdant.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Maryse Condé

  • Éditeur

    Lizzie

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    11/08/2022

  • EAN

    9791036622458

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Maryse Condé

Maryse Condé est née Maryse Boucolon en 1937 à Pointe-à-Pitre. Sa mère était enseignante, son père travaillait dans une banque. Après son bac, elle étudie en France, au lycée Fénelon, puis à la Sorbonne. Elle a publié son premier roman en 1976, après avoir longtemps vécu en Afrique, où elle a puisé la matière de "Ségou" (Robert Laffont, 1985), l'un de ses plus grands succès. Elle a écrit une douzaine de romans dont "La Vie scélérate" (prix Anaïs-Ségalas de l'Académie française, 1988), "Le Cœur à rire et à pleurer" (prix Marguerite-Yourcenar, 1999). Elle vit aujourd'hui à New-York, où elle enseigne la littérature à l'université de Columbia. En 1993, Maryse Condé a été la première femme à recevoir, pour l'ensemble de son œuvre, le prix Puterbaugh décerné aux États-Unis à un écrivain de langue française. "Ambassadrice" de la littérature caribéenne, elle est en effet lue dans le monde entier, et plus particulièrement sur le continent américain. Elle y est étudiée dans la plupart des départements de langue et littérature française et francophone, dans les départements d'anglais ou d'études féministes, et son œuvre fait l'objet de thèses de doctorat. Son statut de grande dame de la littérature l'a aussi amenée au Japon, en Afrique du Sud ou en Amérique du Sud.

empty