Tout est a moi, dit la poussière

À propos

Il y a Arthur Bernard, l'auteur, le narrateur qui court toujours derrière les autres noms. Il y a Arthur Ferdinand Bernard ou AFB, apprenti relieur de dix-huit ans à Montparnasse en 1890, également apprenti assassin puisqu'il ratera son crime et même son châtiment. Condamné à mort, il sera gracié et transporté à la Nouvelle-Calédonie. Le dossier sur lui aux Archives s'arrête en 1895. Alors on va lui inventer une suite. C'est là-bas qu'il deviendra vraiment relieur et notamment de L'Odyssée. Il construira aussi des cerfs-volants dont un oiseau géant capable de l'élever dans les airs, au-dessus de l'océan. Il ne reviendra jamais. Tout appartient à la poussière, cette insatiable. Elle dissout les morts et protège les livres que liront les vivants.Arthur Bernard a publié, entre autres romans, La Chute des graves (Minuit), Les parapets de l'Europe (Cent pages) et Gaby et son maître (Champ Vallon).

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791026704263

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    239 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    368 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

Arthur Bernard

Arthur Bernard vit à Grenoble où il a enseigné l'histoire à l'Institut d'Etudes politiques. Outre des essais d'histoire et des livres consacrés à Paris, il a publié plusieurs romans comme La Chute des graves (Minuit), La Petite Vitesse (Cent Pages), L'Oubli de la natation, La Guerre avec ma mère et dernièrement Le Désespoir du peintre (Champ Vallon).

empty