Études sur la franc-maconnerie et le compagnonnage, tome 1

À propos

Une mine inestimable d'études et de références sur deux institutions pluricentenaires.
Le premier tome de ce recueil rassemble toutes les études supplémentaires de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage. Les articles et comptes rendus ont été rédigés entre 1927 et 1935 et publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles. Abordant des thèmes aussi variés que les pèlerinages, les cathédrales de Cologne et Strasbourg ou encore les liens entre compagnonnage et bohémiens, René Guénon instruit le lecteur et l'initie à ces institutions fascinantes. Ses nombreux comptes rendus de livres et d'articles composent une revue exhaustive de la littérature sur ces sujets. Les écrits sont regroupés par le genre des sujets traités et le classement est fait dans l'ordre chronologique, ce qui explique que l'ouvrage mêle dans son titre franc-maçonnerie et compagnonnage.


Rayons : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Sociétés secrètes > Franc-maçonnerie


  • Auteur(s)

    René Guénon

  • Éditeur

    Dervy

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    04/03/2021

  • EAN

    9791024204246

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    943 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    3.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

René Guénon

René Guénon, également connu sous le nom d'Abd al-Wâhid Yahyâ, né le 15 novembre 1886 à Blois, en France, et mort le 7 janvier 1951 au Caire, en Égypte, est un auteur français, et une figure inclassable de l'histoire intellectuelle du XXe siècle. Il a publié dix-sept ouvrages de son vivant. Ces livres ont trait, principalement, à la métaphysique, à l'ésotérisme et à la critique du Monde moderne. Dans son œuvre, il se propose soit d'« exposer directement certains aspects des doctrines métaphysiques de l'Orient », doctrines métaphysiques que René Guénon définissait comme étant « universelles », soit d'« adapter ces mêmes doctrines en restant toujours strictement fidèle à leur esprit ». Il ne revendiquait que la fonction de transmetteur de ces doctrines, dont il déclarait qu'elles sont de nature essentiellement « non individuelle », reliées à une connaissance supérieure, « directe et immédiate », qu'il nommait « intuition intellectuelle ». Ses ouvrages, écrits en français, sont traduits en plus de vingt langues.

empty