Heliotropes

À propos

Ce livre propose une structure inspirée de la forme poétique de la muwashshah pratiquée dans l'Andalousie arabe du Moyen Âge, et notamment de sa kharja, «sortie» du poème résolue par l'insertion de la voix d'un autre, d'une voix autre, pour aborder dans le même geste la question de la «fin du poème». Comment sortir d'un poème? Comment un poème peut-il parvenir à sa fin?
Le thème du jardin déploie une réflexion sur les noms scientifiques des plantes. Les noms savants des plantes, leurs noms latins, ne sont qu'exceptionnellement prononcés, comme s'ils prenaient leurs distances avec les langues parlées pour demeurer dans une altérité irréductible.
En convoquant les noms propres qui n'ont jamais été appelés, il s'agit de rendre leur place aux rangs de la nature, de les décrire sans réduire la part d'incompréhensible qu'ils recèlent afin d'en préserver la distance. «Je passe la parole à l'Autre» ; cette formule caractéristique de muwashshah serait un bon modèle pour réunir les questionnements proposés ici.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782818005170

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    276 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Support principal

    ebook (pdf)

Ryoko Sekiguchi

Ecrivain, traductrice, née à Tokyo en 1970, vit à Paris depuis 1997. Elle écrit dans les deux langues.ÿElle a publié des livres en français, notamment chez P.O.L L'astringent et Manger Fantôme publiés chez Argol : ont été une révélation de la littérature jointe à la gastronomie. Ele est depuis reconnue comme un auteur à part, et a publié en 2013 chez P.O.L Le club des gourmets et autres cuisines japonaises. Elle a été lauréate de la Villa Médicis en 2013-2014.

empty