À propos

Les études postcoloniales se sont imposées comme un courant important des études culturelles et de la recherche en sciences sociales de langue anglaise.
Il est de plus en plus reproché à l'Université française de les ignorer, alors que des militants et des historiens engagés interprètent la crise des banlieues dans les termes d'une "fracture coloniale" plutôt que sociale.
Ce mauvais procès n'est pas fondé. Il occulte toute une tradition d'écrits et de travaux qui ont perpétué en France une pensée critique sur la colonisation. Surtout, les études postcoloniales restent prisonnières du culturalisme et du récit national dont elles prétendaient émanciper les sciences sociales.
Leur reconsidération fournit l'opportunité d'ouvrir de nouvelles pistes de réflexion pour l'analyse de l'Etat, au croisement de la science politique, de l'histoire, de l'anthropologie et de l'économie politique.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques


  • Auteur(s)

    Jean-François Bayart

  • Éditeur

    Karthala

  • Distributeur

    Numilog

  • Date de parution

    01/01/2010

  • EAN

    9782811120023

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    130 Pages

  • Poids

    205 Ko

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Jean-François Bayart

Jean-François Bayart est professeur à l'IHEID de Genève. Son oeuvre s'attache à critiquer l'illusion identitaire inhérente à la formation de l'état-nation. Il a récemment publié L'énergie de l'état. Pour une sociologie historique et comparée du politique (La Découverte, 2022).

empty