J'ai tué le soleil

À propos

Avec pour unique bagage un sac à dos et un fusil à la main, un homme marche en quête de nourriture.
Il tente de survivre jour après jour dans une nature belle mais sauvage. Et il s'en sort plutôt bien, quand il n'est pas surpris par un ours ou par une meute de chiens errants. Calme, il paraît pourtant seul au
monde. Qui est-il ? Pourquoi son regard vrille-t-il d'un coup lorsqu'il découvre une empreinte de chaussure dans la neige ? Pour son retour à la bande dessinée
adulte, Winshluss traite de la notion de trauma dans un récit survivaliste apocalyptique d'une grande force
visuelle.

  • EAN

    9782075084116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    165 068 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Winshluss

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Winshluss publie ses premiers travaux dans le fanzine « Les aventures de Miguel » en 1995. Après une apparition dans Upsa Comix, l'auteur figure à partir de 1997 au générique de Jade, Ferraille et Hopital Brut. Deux ans plus tard, Les Requins Marteaux publient Super Negra n°1 dans lequel l'auteur pose déjà les jalons d'un style graphique très personnel où son trait « sale » et acéré souligne la noirceur d'un propos toujours corrosif et au cynisme dévastateur.
A partir de 1999, on le retrouve parallèlement au catalogue de l'Association. Il participe ainsi au collectif Comix 2000 et à la revue Lapin en collaboration avec Cizo et signe Pat Boon dans la collection « Mimolette » de la prestigieuse Association, puis, en 2001, Welcome too the death club chez les montpelliérains de Six-Pieds-Sous-Terre.
Les Requins Marteaux ne sont pas en reste et proposent la même année Monsieur Ferraille, un ouvrage iconoclaste dans lequel Cizo et lui s'en donnent à coeur joie parodiant à tout crin l'univers des cartoons américains des années 50 et le capitalisme triomphant.
Dans le même esprit, ils apporteront cet humour délicieusement décalé au Supermarché et au Musée Ferraille, deux expositions produites par les Requins Marteaux, présentées en marge du festival d'Angoulême en 2002 et 2003.
L'année 2004 voit la parution de Smart Monkey au Éditions Cornélius.
Sans nul doute, Winshluss signe l'une des bandes dessinées le plus revigorante des années 2000. Il refrappe en 2006 en co-signant avec Cizo l'album de Wizz et Buzz.

empty